Amérique du Sud Colombie

Gros coup de coeur à Jardín en Colombie

Place maintenant à un énorme coup de coeur en Colombie, le paisible village de Jardín dans la région Antioquia de Colombie.

Nous avions déjà visité le temps d’une journée Guatape et Santa Fe le temps d’une autre. Mais Jardín semblait une si belle promesse dans la bouche des locaux que nous avons choisi d’y passer quelques jours avant de nous rendre à Salento. Au final, nous étions tellement bien que nous y sommes restés quatre jours sans jamais trouver le temps long, enfin, sauf quand Damien a été pris d’une forte fièvre…

Jour 1 : arrivée à Jardín

À Medellin, nous avons pris le taxi pour la première fois pour nous rendre au terminal sud. C’est un grand étonnement pour nous, le taxi possède un compteur et qui fonctionne! Après une heure d’attente, nous voici en route pour Jardín, nous sommes les seuls touristes étrangers à bord du bus.

C’est tout de même quatre heures de bus avant d’arriver, il faut se faire à l’idée que les distances en Colombie soont grandes et que plus tard nous devrons affronter plus long que ça!

Débarqués du bus sur la charmante place principale, il est bien 13h30 et nos estomacs crient un peu famine. Nous décidons de déjeuner avant de nous mettre en quête d’une chambre. Alors que nous étudions les devantures des cafés bordant la place, une petite madame nous accosté pour nous proposer une chambre. Elle semble tout à fait sympathique, le prix est plus que correct, nous la suivons deux rues derrière pour découvrir un charmant family hôtel.

Arrivée sur la place de Jardín

Arrivée sur la place de Jardín

Il y a zéro devanture et donc aucun signe permettant de savoir que des chambres sont à louer. Nous posons nos sacs, et nous faisons accompagner dans un petit restaurant à côté pour déjeuner. Chose qui nous titille, nous n’avons aucune clef! En gros, nous avons juste laissé toutes nos affaires ou presque dans une maison qui ne ressemble pas à un hôtel sans avoir la moindre clef pour y accéder! C’est vraiment un truc de confiance inimaginable dans certains autres endroits.

Le restaurant s’avère excellent et très économique: le repas débute par une énorme soupe, suivie d’un plat avec une viande au choix accompagnée de riz, banane, frites, avocat et salade, et le tout arrosé d’un jus de fruit frais délicieux. Complètement rassasiés, la sieste se fait obligatoire! Nous ne ressortirons qu’en fin d’après midi pour faire comme tous les locaux, aller chiller sur la grande place !! Et nous en profitons également pour réserver les activités du lendemain!

almuerzo chez Hilda

almuerzo chez Hilda

Charmante place de Jardin et ses chaises multicolores

Charmante place de Jardin et ses chaises multicolores

Belle église sur la grande place

Belle église sur la grande place

Jour 2 : balade à cheval sur les hauteurs de Jardín …

Le lendemain, place aux choses sérieuses, car nous avons rendez-vous à 08h tapantes sur la place principale. Nous n’avons eu aucun bon de réservation, et sommes censés rencontrer un monsieur sans trop savoir à quoi il ressemble et vice versa. Finalement, nous serons une petite douzaine de personnes à nous réunir.

Nos compagnons pour la journée

Nos compagnons pour la journée

Après un petit trajet épique à l’arrière d’un pick up au cours duquel chacun livre sa non expérience ou mauvaises expériences à cheval nous arrivons au moment fatidique de l’attribution des chevaux.

Précisons que je ne suis jamais montée à cheval ni à poney et que j’ai quand même peur des animaux!! Je précise bien avec mon espagnol balbutiant que je ne suis pas très rassurée. Pour une raison qui m’échappe total, j’écope d’un cheval plus grand que celui de Damien!

Panorama sur les hauteurs de Jardín

Panorama sur les hauteurs de Jardín

Balade à cheval

Balade à cheval

Allez c’est parti!! Mon compagnon pour la journée connaît bien le chemin, heureusement, de sorte qu’il est à peine nécessaire de le guider. La balade en soi est juste magnifique, nous découvrons de loin le village de Jardín et la vue sur la vallée est à couper le souffle. De temps en temps, mon cheval se pique de faire un petit trop mais il comprend assez vite que je n’aime pas trop😂

Nous arrivons au départ de la petite randonnée vers la cave après 02h de belle balade. Mais ça n’est pas fini!

… et descente en rappel à la Cueva Del Splendor

Comme c’est la journée des premières fois, nous allons y rajouter notre première descente en rappel le long de la cascade, soit la bagatelle de 50 mètres. Au moment de nous équiper, nous ne savons plus trop ce que nous venons faire là, bah oui, nous avons le vertige tous les deux ! Seulement cinq personnes du groupe tentent le rappel, les autres partent sur le chemin de randonnée pour découvrir la cascade directement d’en bas.

Avec nos harnais nous nous dirigeons vers le point de départ de ma descente. En chemin, un panneau indiqué quand même peligroso.. ahem. Vient le moment des instructions en espagnol, et c’est assez drôle je suis désignée interprète pour les 3 américains! Évidemment je ne comprends pas tout mais l’essentiel. Nous sommes tous dans le même état, excités mais pas complètement rassurés!

Vient le moment de se lancer.. Damien part avant, nos cordes s’emmêlent, notre moniteur doit rectifier. Je me lance enfin, non sans jeter un oeil vers le bas MAIS C’EST QUE C’EST HAUT!! Au milieu de la descente, sans trop savoir comment, je tourne sur moi même, je me retrouve face au vide. Personne en ligne de mire, petit moment de solitude, je me balance comme je peux pour me retrouver face à la paroi, ouf! Au final, pas mal d’adrénaline et pas mécontents d’avoir surmonté notre vertige!!

Descente en rappel à la cascace de la Cueva del Splendor

Descente en rappel à la cascace de la Cueva del Splendor

Après un bon pique nique plus que copieux, nous reprenons la direction de Jardín à cheval. Quelle journée !

A notre retour à l’hôtel, nous ne pouvons que constater la prévenance de nos hôtes. Ils avaient sorti une paire de tongs pour Damien voyant qu’il n’en avait pas (en fait si, mais elle était juste pas sorti), et voyant nos habits complètement trempés nous proposent de nous faire une lessive. Et puis comme le cheval ça fait mal aux fesses, nous avons ensuite droit à des comprimés anti douleur.

Jours 3 : jour off

La nuit fut mauvaise, et pour cause, Damien est réveillé en pleine nuit par une forte fièvre. Un thermomètre dans ces cas là est fort utile pour évaluer le degré de la situation. Bon là, c’était clairement pas la grande joie. Nous sommes restés au chaud toute la journée, ou plutôt au frais étant donné la chaleur extérieure. Nos hôtes étaient aux petits soins, nous ramenant couverture, infusions.

En fin de journée, la fièvre étant toujours présente, nos hôtes nous ont emmenés voir un ami médecin directement à son cabinet. Et nous voilà tout debout dans la salle d’attente pour une consultation au pied levé ! Une prescription plus tard, direction la pharmacie pour une petite piqûre et quelques médicaments. Le soir venu, cela va déjà bien mieux et le lendemain, la guérison est presque là !

Quand on est loin de notre pays et famille, et tout malade, c’est vraiment réconfortant d’être hébergé par une famille aussi chaleureuse. Nous nous sommes vraiment sentis comme à la maison.

Jour 4 : La Garrucha, une truite, et les dulces de Jardín

Journée tranquille pour aujourd’hui, avant de reprendre la longue route demain pour Salento. Nous préférons nous attarder dans cet endroit tranquille le temps que Damien soit complètement remis.

Jardín possède deux téléphériques. Un moderne, mais que nous ne verrons pas car hors état d’utilisation. Un autre plus rustique, La Garrucha, qui sera donc notre objectif du matin. Nous nous dirigeons alors à quelques rues de notre hôtel au point de départ de ce téléphérique très très rustique effectivement. Voici la bête : une sorte de cage en bois avec un fil de traction et deux fils de suspension.

La Garrucha, téléphérique rustique de Jardin

La Garrucha, téléphérique rustique de Jardin

C’est donc non sans appréhension que nous débutons le trajet, mais finalement, ça se passe très bien, et la vue est magnifique ! De l’autre côté, il semble qu’il y a ait une belle possibilité de randonnée mais aujourd’hui c’est repos. Après quelques photos, nous reprenons la Garrucha pour redescendre.

Le village vu d'en haut

Le village vu d’en haut

Nos estomacs ont faim, il est temps de tester une truchera, c’est à dire une ferme d’élevage de truite, où il est parfois possible de pêcher son poisson pour le midi. Petite déception, cela ne sera pas le cas pour ce midi, néanmoins, nous aurons mangé une truite des plus délicieuses !!

Délicieuse truite

Délicieuse truite

Nous passerons le reste de l’après midi tranquillement à siester ou à chiller sur les chaises de la grande place, non sans une visite aux dulces de Jardín, LA pâtisserie de la ville que nous avons consciencieusement visité tous les jours !

Aux dulces de Jardin

Aux dulces de Jardin

Muffin au fromage

Muffin au fromage

Crème à l'arequipe

Crème à l’arequipe

En pratique

  • Se rendre à Jardín : prendre le bus au terminal Sur de Medellin, il y a plusieurs compagnies, le billet est à environ 20 000 COP et le trajet dure bien 04 heures.
  • Se loger à Jardín : nous ne pouvons que recommander d’aller dans un family hôtel, et même dans le notre ! Voici le lien vers leur page. Nous avons payé 40 000 COP la chambre double avec sdb privée, eau chaude, wifi. Lessive à titre gracieux, et infusions et café toute la journée ! Mais surtout, un accueil des plus adorables, nous nous serions cru en famille.
  • Journée d’activité à la Cueva del Splendor : il est possible de réserver par l’intermédiaire de l’hôtel ou de l’office de tourisme situé sur la place. Nous étions une douzaine avec 4 voies différentes de réservation ! La simple balade à cheval avec le déjeuner est à 65 000 COP de mémoire, et 120 000 COP en incluant la descente en rappel. Et vraiment, ça les valait !

Où manger à Jardín:

Nous avons très très bien mangé à Jardín, cela mérite bien un chapitre à part !

  • restaurant Hilda, pour un almuerzo délicieux et très copieux pour 10 000 COP le midi, il est possible d’y dîner tôt pour 8000 COP
  • café Europa, lieu privilégié par les rares touristes de la ville, les pizzas sont vraiment délicieuses et sont rentrées dans notre top 10 des meilleurs pizzas jamais mangé. Les pâtes ne sont pas en reste, possibilité de vin au verre, bref, adresse incontournable !
  • la truchera Argelia, à 2km de Jardín : pour y goûter une délicieuse truite, c’est très très copieux, et les propositions autour de la truite sont multiples !
  • les dulces de Jardín : il y a une petite échoppe sur la place, mais il est préférable d’aller à la grande situé en bordure de la ville. C’est simple tout est bon là bas ! Nous y avons goûté des petites crèmes à l’arequipe, le tiramisu, des yaourts artisanaux à tomber, le muffin au fromage .. Un seul regret, ne pas avoir de place dans nos sacs pour y acheter tout plein de pots !

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply
    Solène et Nicolas
    5 septembre 2016 at 7 h 10 min

    On est passé à côté de Jardin, une bonne excuse pour revenir faire un tour dans ce beau pays! Et bravo pour le cheval, on avait nous aussi essayé de monter sur ces bestioles en Bolivie et ça nous a suffit pour le reste du périple… Je salive (Nicolas) devant le dessert à l’arequipe 🙂

  • Laisser un commentaire

    16 − quinze =