Amérique du Sud Colombie

De Carthagène à Taganga: la côte caraïbe en Colombie

Après notre petit séjour dans le désert de Tatacoa, changement d’air et direction la côte caraïbes en avion! Nous avons bien envisagé de rallier d’abord Cali mais la perspective de minimum deux journées plein temps de bus nous a fait préféré l’avion. Et pas n’importe quel avion, un bel avion à hélices:)

La belle Carthagène des Indes

Notre première nuit à Carthagène nous la passerons en banlieue! Après avoir atterri à 1h du matin, nous préférons opter pour un hôtel pas cher quitte à changer le lendemain pour un hôtel plein centre. Bon effectivement, la chambre n’est pas chère mais on devine pourquoi, ça doit bien être la chambre la plus petite dans laquelle nous ayons dormi. Du coup, le lendemain, arriver à l’hôtel Magdalena en plein coeur de Carthagènes et découvrir notre chambre immense avec 3 lits doubles ça nous met un choc!

Nous avions quelques craintes sur Carthagène avec la très forte fréquentation. Effectivement, dans le vieux centre, les vendeurs sont beaucoup plus présents qu’ailleurs mais il suffit de s’éloigner de quelques rues pour profiter de la quiétude moite de la ville. Il règne une chaleur écrasante, que nous n’avions pas rencontrée depuis un moment. Malgré cela, la balade dans les petites rues de Carthagène est vraiment un plaisir: marcher sur les remparts de la ville, déguster une glace pour se rafraîchir, errer au hasard et prendre le temps, tout simplement.

Dans les rues de Carthagène

Dans les rues de Carthagène

Les belles façades illustrées

Les belles façades illustrées

La ville fortifiée de nuit

La ville fortifiée de nuit

Nous avons poussé jusqu’au château de San Felipe d’où l’on peut apercevoir la ville fortifiée. Belle vue, mais pas forcément immanquable!

Château San Felipe, Carthagène

Château San Felipe, Carthagène

Au final, nous avons apprécié nos jours passés à Carthagène, en mode tranquille: après tout, nous sommes aux Caraïbes 🙂

 

Le petit village de Taganga

Après deux jours à Carthagène, nous décidons d’avancer vers le village de Taganga. Une fois n’est pas coutume, nous optons pour un shuttle porte à porte réservé via un hôtel voisin: le coût est à peine plus élevé que le taxi et les deux bus que nous aurions dû prendre.

Sur la route, nous passons par Santa Marta où tous les autres passagers du shuttle descendent: c’est une vraie énigme, car de ce que nous en apercevons, la ville est vraiment grande et dénuée de charme. En arrivant à Taganga, c’est tout aussi poussiéreux. Le village entier semble être en construction, il n’y a d’ailleurs qu’une seule vraie route et sinon des chemin de terre: nous apprendrons que le budget alloué aux infrastructures n’a pas suivi la bonne voie …

Plongée à Taganga

À Taganga, qu’est ce qu’on y fait ? Ce petit village de pêcheurs est désormais renommé pour ses écoles de plongée aux tarifs compétitifs, en gros les mêmes qu’Utila le logement en moins. En pleine saison, il peut y avoir jusque 10 000 visiteurs! On voit mal comment ils tiennent tous ici même si les hôtels ne manquent pas. C’est simple, dans le petit centre du village, il n’y a que des hôtels, restaurants et écoles de plongée!

C’est donc avec plaisir que nous avons opté pour des fun dives qui sont en fait opérées dans le parc maritime de Tayrona. Question visibilité, un peu décevant mais les poissons sont de la partie alors nous nous amusons comme des fous! C’est aussi l’occasion de notre première plongée en dérive avec le courant, c’est une sensation incroyable de se laisser porter, on croirait voler!

Les joies de la plongée à Taganga

Les joies de la plongée à Taganga

Un monde tout bleu!

Un monde tout bleu!

 

Les plages de Taganga

À Taganga, la plage du centre ne fait pas rêver avec tous ces bateaux et l’eau plutôt marronnasse, caraïbes ou pas caraïbes. Beaucoup de monde se rend à la playa Grande par navette, nous y allons à pied par le sentier démarrant à droite de la plage du centre. Arrivés à playa Grande, grosse déception: c’est bondé de monde et de transats, c’est pas très propre, il y a beaucoup de vendeurs ambulants et cerise sur le gâteau, c’est même pas grand !

Alors pour les férus de baignade tranquille comme nous, du même sentier allant vers la playa Grande il faut prendre la bifurcation sur la gauche en descendant menant à la plage Gemeleka. La plage toute en galet et encombrée de quelques filets de pêcheurs ne paie pas de mine, mais l’eau est claire et propre, et la baignade agréable. UN bon indicateur, c’est ici que les jeunes locaux se baignent!

Vue sur la baie de Taganga

Vue sur la baie de Taganga

 

Où manger à Taganga

Taganga, c’est aussi un petit bijou culinairement parlant. Nous y avons très très bien mangé.

  • Les baguettes de Maria: pour un sandwich baguette énormissime, chaud ou froid, à partir de 13 000 COP. Après des mois sans baguette, même si c’est pas non plus la meilleure que l’on aura mangée, ça fait du bien. Un bon 6/10
  • Tropico Cafe: de bons wraps ou hamburgers végétariens savoureux! À partir de 12 000 COP. Un petit 6/10 également
  • Pachamama: gros plaisir culinaire, puisque nous y aurons dégusté de fabuleuses pâtes carbonara hyper copieuses et un pavé de boeuf SAUCE AU POIVRE accompagné notamment de gratin dauphinois. Une vraie tuerie. Pâtes à partir de 13 000 COP et pour les carnivores deux fois plus. Un 7.5/10 bien mérité.
  • À Dériva: le meilleur pour la fin, ce petit bistrot français a eu raison de nous (et de notre porte monnaie car nous y serons retournés deux fois!) Le pain est fait maison et délicieux. Les cocktails bien servis, avec des petites olives qui ont ravi nos papilles. Et surtout, une cuisine qui fleure bon la France, avec notamment une camiflette, soit une tartiflette mais avec du camembert! De bons produits, un accueil adorable, ça sera notre meilleur repas depuis que nous sommes partis! Plats à partir de 18 000 COP jusque 30 000 COP. Un vrai 8/10

Le Parc Tayrona

Entrée à Tayrona

Depuis Taganga, nous nous sommes levés très tôt pour nous rendre à l’ouverture du parc ou presque. Par flemmite aiguë, nous avons opté pour la ’randonnée’ de deux heures environ le long des plages plutôt que la boucle complète. Faire le tour au pas de course ne nous intéresse pas, il aurait fallu y passer la nuit mais nous avons fait l’impasse.

Une fois arrivés à l’entrée, impossible d’acheter les tickets sans avoir écouté ou plutôt assisté à un petit discours explicatif du parc avec moult recommandations à l’issue duquel un petit justificatif est distribué à présenter au comptoir! Nous aurons droit à de magnifiques bracelets roses fluos, un peu comme si nous nous rendions à un concert!

En route vers les plages du Parc Tayrona

En route vers les plages du Parc Tayrona

Les magnifiques plages de Tayrona

Nous prenons la navette interne pour nous économiser un peu de route, en effet, quand on reste la journée les sentiers ferment a 17h.

Débute enfin la petite marche vers les plages. C’est pas très agréable, même en saison creuse le monde est là et nous marchons a la queue leu leu. Première plage, Arecife, magnifique mais baignade interdite à cause des courants. Il y a même un panneau très dissuasif!

Arecife

Arecife

C'est dissuasif!

C’est dissuasif!

Ensuite, la piscina. Le nom provient de la rangée de grosses pierres qui bloquent les courants pour former une petite piscine naturelle. Rien à voir avec les plages de Taganga, ici, l’eau est magnifique. Curieusement, nous n’avons vu que peu de personnes s’arrêter ici alors que le cadre est idyllique et reposant. Tant mieux pour nous !

La piscine, parc Tayrona

La piscine, parc Tayrona

Après une bonne baignade, nous nous rendons à la plage Cabo Saint Jean, la plus prisée. Et pour cause, le camping devant lequel nous passons est à deux pas de la plage. En fait tout le monde vient ici, c’est noir de monde. Il y a même des petits bateaux dans l’eau, qui est plus trouble qu’à la piscina. Un point de vue permet d’admirer la pointe des deux morceaux de plage. Nous repartons vers la Piscina pour une dernière baignade, la dernière avant quelques mois, prendre ensuite le sentier du retour.

Cabo Saint Jean, Parc Tayrona

Cabo Saint Jean, Parc Tayrona

 

En pratique

Se déplacer:

  • à Carthagène depuis Tatacoa: nous avons opté pour l’avion depuis Neiva avec Avianca, seule compagnie desservant ce minuscule aéroport. Avec une correspondance a Bogota, nous avons payé 80€ le vol par personne en réservant quelques jours avant.
  • prendre le taxi à Carthagène: à l’aéroport, indiquer sa destination au guichet des taxis qui fournit un ticket avec le prix de la course à régler au taxi. Système bien pratique! 
  • de Carthagène à Taganga: nous sommes passés par l’hôtel Mamella pour réserver un shuttle pour 45 000 COP et environ 04h30 de trajet
  • de Taganga à Tayrona: prendre le bus pour Santa Marta devant le poste de police, et descendre au mercado. 1400 COP pour 15 min. À deux rues se situe le terminal de bus pour Tayrona, pas d’inquiétude, nous avons croisé plein de locaux prêt à nous l’indiquer. Le trajet dure presque une heure pour 7000 COP

Se loger

  • à Carthagène: plein centre, l’hôtel Magdalena n’est pas vraiment bon marché avec 90 000 la nuit en chambre très spacieuse et climatisée. Mais après quelques nuits en confort rudimentaire ça fait du bien! Situation Centrale idéale.
  • à Taganga: nous avons dormi à My Dream House, prix imbattable. 35 000 la chambre avec sdb privée et climatisée. 

Activités

  • Château San Felipe: compter 25 000 COP l’entrée. Nous avons trouvé que c’était plutôt cher pour la visite!
  • Plongée à Taganga: les écoles pratiquent des prix similaires. Nous avons opté pour Under Pressure, 150 000 COP les deux fun dives, snack inclus. Nous étions tous les deux avec un dive master. Impeccable.
  • Parc Tayrona: pour les étrangers, c’est 42 000 COP! Et 6 000 COP la navette interne. Les passeports sont demandés à l’entrée mais nous ne les avions pas sur nous. Nous avons réussi à entrer en montrant uniquement une carte d’identité pour nous deux. Compter 02h de marche jusque là pointe de Cabo Saint Jean.

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply
    San Gil, Barichara et Guadalupe: le département Santander en Colombie - Foodumonde
    11 septembre 2016 at 5 h 33 min

    […] De Carthagène à Taganga: la côte caraïbe en Colombie […]

  • Reply
    Derniers jours en Colombie à Bogota - Foodumonde
    17 septembre 2016 at 11 h 33 min

    […] De Carthagène à Taganga: la côte caraïbe en Colombie […]

  • Reply
    Colombie, notre bilan ! - Foodumonde
    29 septembre 2016 at 3 h 40 min

    […] De Carthagène à Taganga: la côte caraïbe en Colombie […]

  • Laisser un commentaire

    dix-neuf − 1 =