Asie Indonésie

Découvertes et détente à Ubud, Bali

Ubud, a priori incontournable à Bali, nous y serons restés seulement 4 petits jours. Mais quatre petits jours chargés en découvertes ! Que faire à Ubud, voici comment nous avons enchaîné virées à scooter et détente absolue !

1) Partir aux alentours d’Ubud à la rencontre des rizières

Se perdre dans la campagne environnante est la meilleure façon selon nous de découvrir un bout de vie balinaise. Évidemment, nous sommes passés par les très connues rizières de Tegallagang, mais nous leur avons préféré les arrêts inopinés sur la route, pour des rizières sans noms mais non moins jolies. Loin des postures des (faux?) travailleurs posant pour les photos des touristes, les rizières plus éloignées sont apaisantes à souhait. Où en trouver ? Et bien partout, notamment sur la route vers Mengwi!

Rizières de Tegallagang

Rizières de Tegallagang

 

2) S’imprégner de la culture balinaise au travers des temples

Lors de nos deux jours de chevauchée d’un scooter, nous avons plongé la tête la première dans la ronde sans fin des temples voisins. C’est simple, il y a des temples à tous les coins de rue ou presque, si l’on considère aussi les temples privés des familles. Aussi, un peu hasard mais surtout en s’inspirant des tours proposés par les agences, nous nous sommes laissés portés dans une belle découverte culturelle. En voici un échantillon:

Tanah Lot, le « pays de la mer »

Situé à 35 km à l’ouest d’ Ubud, ce lieu de culte figure parmi les plus visités de Bali. A raison ? Nous avons voulu nous faire notre idée. Juché sur un îlot accessible à marée basse, ce temple nous a finalement laissé sur notre faim: la faute au temps maussade, à l’incroyable fréquentation, au prix de l’entrée beaucoup plus chère qu’ailleurs. Nous y serons allés en plus en période creuse, c’est à dire pas au coucher du soleil qui est très prisé. Bref, pas forcément un immanquable pour nous. Entrée 60 000 IDR, parking 2 000 IDR

Tanah Lot

Tanah Lot

 

Tirta Empul, le temple de la « source sacrée »

Situé à 15 km au nord est d’Ubud, le temple Tirta Empul à Tampaksiring comprend des bassins réputés pour leurs vertus médicinales, où les fidèles viennent en nombre se purifier. Si vous êtes chanceux, vous pourrez assister à une cérémonie religieuse. Sinon, vêtus d’un sarong vous pouvez vous aussi vous purifier dans les bassins. Entrée 15 000 IDR.

indonesie_foodumonde-24

Tampaksiring,le temple de l'eau

Tirta Empul, le temple de l’eau sacrée

 

Gunung Kawi

Pour accéder au temple, l’on commence par descendre de longues marches (plus de 200) permettant également d’admirer les rizières avoisinantes. Creusés dans la roche, les candi sont des sanctuaires dédiés au roi Udanaya et sa famille, creusés au Xème siecle. Non loin de Tirta Empul, 2km.  Entrée 15 000 IDR.

Gunung Kawi

Gunung Kawi

 

Goa Gajah ou le temple de l’éléphant.

Situé à Bedulu, environ 6km d’Ubud, le nom est quelque peu trompeur car on s’attendrait à y croiser ces animaux majestueux. En fait, l’entrée de la cave de l’éléphant est signalée sous forme d’une bouche béante d’un démon. A l’intérieur de la cave on y trouve les statues de dieux hindous. Ce temple ne se limite pas à cette cave, car on y trouve aussi d’autres grottes et bassins plus ou moins ombragés, lieu propice à la promenade. Entrée 15 000 IDR.

Entrée d'une cave à Goa Gajah

Entrée de la cave de l’éléphant à Goa Gajah

 

Le temple royal Taman Ayun à Mengwi

Son nom signifie « beau jardin » et effectivement, la promenade y est belle et apaisante. Construit dans les années 1600 et restauré 300 ans plus tard, ce temple fut le plus grand du royaume de Mengwi. Il se caractérise par ses hautes pagodes à toits multiples, 11 pour la plus haute qui est dédiée à Sanghyang Widi, la divinité suprême des balinais. Situé à l’ouest d’Ubud à 16 km, l’idée étant de coupler cette visite avec Tanah Lot par exemple. Entrée 20 000 IDR

Mengwi

Mengwi

 

Pourquoi nous avons renoncé au temple Besakih, le « temple mère »

Besakih figure parmi les incontournables de Bali, mais une rapide recherche chez notre ami Google met en exergue la pénibilité de cette visite du fait des innombrables arnaques trop insistantes et surtout agressives. C’est simple, ça nous a coupé l’envie et on espère que ça sera le cas de beaucoup d’autres pour que cessent ces pratiques. Pour vous faire une idée, voici pourquoi Allant vers a choisi également de boycotter ce temple, et voici le récit édifiant des choutrotteurs. Sur TripAdvisor, un beau score de 30% d’expérience horrible!

 

À respecter à l’entrée d’un temple

À savoir que selon les temples le règlement affiché diffère: s’il est acquis qu’une femme ayant ses règles n’est pas autorisée de visite, cela peut varier pour les enfants dont la première dent n’est pas sortie, leur mère. Il faut aussi bien évidemment adopter une tenue respectueuse ne découvrant ni les épaules ni les jambes, auquel cas le port d’un sarong est fortement suggère. Il est aussi parfois nécessaire d’attacher ses cheveux!

À l'entrée d'un Temple

À l’entrée d’un Temple

 

3) Se rendre sur la planète des singes ou la Monkey Forest d’Ubud

Pour les amoureux des singes, la Monkey Forest d’Ubud est un incontournable. Bon, nous avions quand même eu une expérience à Cahuita des singes voleurs, alors nous avons pris nos précautions : pas de nourriture, sac bien fermé, pas de lunettes ! Etonnament, loin du tumulte d’Ubud la Monkey Forest nous est apparue comme un véritable havre de paix bien tranquille. Certes, au moindre bruit de sac qui s’ouvre vous aurez deux trois singes qui viennent se précipiter, mais en dehors de cela la balade est très rafraichissante et nous tombons sous le charme!

Monkey Forest

Monkey Forest

Les habitants de la Monkey Forest à Ubud

Les habitants de la Monkey Forest

 

4) Trouver son bonheur au marché local d’Ubud

Même en tour du monde avec un sac à dos à capacité limité nous pouvons être pris d’une (petite) fièvre acheteuse. Pour cela, direction le marché local d’Ubud qui, même si touristique, n’en regorge pas moins de produits d’artisanat. Étant donné que nous projetions quand même de visiter quelques temples, nous avons opté pour deux sarong à petits prix que nous avons quand même probablement payé trop cher, mais c’est le jeu!

 

5) Se détendre lors d’un massage balinais

Nos premiers massages furent un peu une catastrophe. Ou plutôt, ça confirme quand même que la qualité se paye un minimum.

  • Nous avons commencé par tester un massage balinais dans un « institut » à tout petit prix ( 75 000 IDR,soit environ 5.6€) près de notre guesthouse. Verdict, c’était complètement neutre. Je suis sortie avec la même douleur au dos qu’en entrant…
  • Deuxième expérience, toujours à petit prix (50 000 IDR)  Après une bonne journée quelque peu fatiguante pour les pieds, nous nous laissons tenter par la promesse alléchante d’un massage des pieds d’une demi heure. Petit institut dans notre rue cette fois ci. Ce fut littéralement une demi heure de torture pour les mollets, à croire que nous n’avons pas tous la même compréhension de l’anatomie. L’endroit est franchement sale, les draps des lits de massage manifestement pas changé entre chaque personne. Heureusement qu’on était habillé.
  • Finalement, à l’occasion de mon anniversaire, nous avons testé la demi journée de soins au Spa Jaens. La révélation !! Quatre heures de soins entrecoupées d’une pause déjeuner. Massage relaxant d’une heure, suivie d’un body scrub avec bain de fleurs, soin du visage et shampoing et massage crânien. Le bonheur total, pour un tout petit prix compte tenu des prestations : pack Holistic, 600 000 IDR (environ 45€) pour les 4 soins et la pause déjeuner.

 

6) Tester les spécialités locales

  • Dans notre repère à Ubud, le warung Makan Bu Rus: c’est simple, c’est tellement bon qu’on a du y retourner 3 fois en 4 jours. Ce fut l’occasion de goûter notre premier Nasi Campur, à prononcer Champour ou un très bon  Mie Goreng. Les jus de mangue sont juste délicieux
  • Dans les boui-boui: à scooter, quand la faim s’est fait sentir, nous avons laissé parler notre instinct et surtout notre odorat, pour finir autour d’une table à manger le plus merveilleux des bakso entourés d’écolières. Bah oui, la présence de locaux reste quand même un indice sur de la qualité d’un petit boui-boui !
Nasi Campur

Nasi Campur

Délicieux bakso

Délicieux bakso

7) Ce que nous n’avons pas fait et que nous aurions pu faire

  • Assister à un spectacle de danse balinaise: tous les soirs nous avons été sollicités pour assister à un spectacle de danse. Peut être fut ce trop insistant, mais nous avons préféré décliner.
  • Prendre un cours de cuisine: le Warung où nous avions établi nos marques donne des cours, mais nous avons laissé passer l’occasion. Nous nous sommes rattrapés plus tard à Munduk.

En pratique

Où dormir à Ubud:

  • nous ne sommes pas spécialement enchantés de la guesthouse dans laquelle nous avons dormi. Ceci dit, la rue partant de la Monkey Forest jusque le centre n’en manque pas, à moins de 200 000 IDR la chambre double.
  • mon anniversaire fut l’occasion de passer la nuit au très bel hôtel Alaya, à deux pas de la Monkey Forest. Pour se faire plaisir, évidemment non compatible avec un petit budget. Service impeccable, chambre magnifique et excellent petit déjeuner !

Location de scooter: compter 50k roupies la journée de location. Pour faire le plein, sur la route il suffit d’acheter de l’essence dans des bouteilles (souvent des bouteilles d’Absolut d’1L). Environ 8 000 IDR la bouteille. Casque obligatoire, et permis international requis, sinon attention aux contrôles et aux amendes !

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply
    MEYER
    24 avril 2018 at 7 h 46 min

    Bonjour,

    Je m’appelle Murielle, Responsable partenariat d'un site voyage.
    En visitant votre site, celle-ci m'a grandement interpellé de par la
    richesse et l'authenticité de son contenu. Tout comme le votre, notre
    site traite également le domaine du voyage. Si vous le souhaitez, nous
    vous proposons de réaliser avec nous un échange d’article dans
    l'espoir d'améliorer nos classements respectifs au sein des moteurs de
    recherche.
    Voici ce que je vous propose :

    • Diffusion d’un article unique de 520 mots environ sur notre blog.
    • Libre choix du sujet de votre texte (tant que cela rentre dans la
      thématique voyage)
    • Un à deux liens hypertexte pointant vers votre site avec l’ancrage
      de votre choix.

    En retour, je vous demanderai d’insérer sur votre site un article
    contenant un ou deux liens hypertextes pointant vers notre page et
    avec l’ancrage.
    Dans l’attente de votre retour, je vous remercie de l'intérêt que
    vous avez porté sur ce mail.

    Cordialement,

    Murielle MEYER
    Responsable référencement
    murielle@terrepeuconnue.com

  • Laisser un commentaire

    18 − onze =