Amérique du Sud Colombie

Virée dans le désert de Tatacoa en Colombie

Après le vert paysage de Salento nous mettons le cap vers le désert de Tatacoa.

De Salento au désert de Tatacoa

Tout comme le trajet Jardín Salento, le trajet jusque le désert de Tatacoa s’annonce bien long. En ce 15 août, nous craignons aussi que les connections soient plus difficiles.

Nous partons de Salento par le premier bus de 06h allant à Armenia. A 07h, nous voici à la gare routière bien vide pour apprendre que le prochain bus pour Neiva n’est qu’à 09h30 😭 Le bus pour Neiva n’est en fait qu’un mini bus, bon au moins, contrairement au Guatemala il n’y a pas de sur-remplissage, chacun sa place.

Nous mettrons bien 06h pour arriver à Neiva, bien fatigués sauf que ça n’est pas fini… Un dernier trajet à l’arrière d’un pickup poussiéreux d’une petite heure nous emmène enfin dans le désert en fin d’après-midi.

Il est grand temps de se rafraîchir autour d’une bière et surtout de prendre le premier et unique repas de la journée !! C’est un peu la déception, le ciel est couvert de sorte que toute sortie à l observatoire astronomique tombe à l’eau. Peut être aurons nous plus de chance demain !

Le désert gris de Tatacoa

Le lendemain matin, après un petit déjeuner fort copieux nous optons pour le tour guidé en jeep proposé par l’hôtel pour aller à la rencontre du désert gris. Sans être complètement fan des tour guidés, il fait une chaleur écrasante et nous préférons nous économiser!

C’est assez drôle, nous ferons le tour avec notamment un couple hollandais que nous avions rencontré dans un bus au Honduras! Et que nous avions aussi croisé au Nicaragua.

Le tour débute par quelques explications du guide nous montrant notamment des formes dans les reliefs du désert: là, un crocodile, là une chaussure.. mmmh. Nous reprenons la voiture ensuite pour nous rendre sur le site de Los Hoyos.

Le guide nous entraîne dans le désert, bon, nous devons avouer que nous ne comprenons pas tout de ses explications! Il y a encore quelques progrès en espagnol à faire… Le site est magnifique et vraiment très calme. Les formes fantômesques de la roche sont particulièrement réussies!

Regarder le désert gris de Tatacoa

Regarder le désert gris de Tatacoa

Le désert gris de Tatacoa

Le désert gris de Tatacoa

Une jolie rencontre :)

Une jolie rencontre 🙂

Les fantômes du désert gris de Tatacoa

Les fantômes du désert gris de Tatacoa

Après une petite marche d’un peu moins d’une heure, nous arrivons à une piscine dite naturelle. Là comme ça, elle semble plutôt artificielle mais plus que rafraîchissante!

La piscine de Los Hoyos

La piscine de Los Hoyos

Le désert rouge de Tatacoa

En fin d’après midi, nous nous dirigeons vers le désert rouge. Rien de très compliqué, il suffit de marcher 10 minutes depuis l’hôtel. Les couleurs du soleil couchant sur la roche confère à ce désert une aura bien mystique!

Le désert rouge de Tatacoa

Le désert rouge de Tatacoa

Colombie_-54

Colombie_-52

Dans la vie, il y a des cactus !

Dans la vie, il y a des cactus !

Il est un peu tard pour s’enfoncer dans le désert, nous rentrons donc et remettons ça au lendemain…

Sauf que le lendemain IL PLEUT! Et pas qu’un peu! Nous nous faisons surprendre la pluie et rentrons complètement trempés. Ce sera donc un gros fiasco! Le reste de la journée fut bien grise et pluvieuse.. Il est plus que temps de prendre l’avion pour Carthagène !

En pratique

Se rendre à Tatacoa: Salento-Armenia 1h 6500 COP, Armenia-Neiva 6h 40 000 COP, Neiva-Tatacoa 1h 15 000 COP

Où dormir: les Noches de Saturno, situé dans le désert non loin de l’observatoire où malheureusement nous n’avons pas pu nous rendre. 50 000 la chambre privée avec sdb, 5000 le petit-déjeuner, 10000 l’almuerzo ou le dîner. Compter 30 000 COP pour le tour dans le désert gris, avec supplément 5 000 pour se baigner dans la piscine.

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

dix-huit − 10 =