Amérique Centrale Guatemala

Semuc Champey, notre coup de coeur du Guatemala

Dernière étape de nos tribulations guatémaltèques: Semuc Champey, et l’attente est grande car tous les voyageurs croisés ne nous en ont dit que du bien.

Arrivée à Coban

Depuis El Remate, la route est longue et il a fallu 4 bus locaux différents et un peu plus de 07h pour arriver à un premier point de chute, Coban, relativement grosse ville située à 02h de route de Lanquin, dernier village avant Semuc Champey. Et oui, les belles choses se méritent! Nous décidons alors de faire halte pour la nuit, fatigués de cette longue journée de transport. Les changements furent fluides, nous n’avons quasiment pas attendu, après, il ne faut pas être très regardant sur l’état des minibus ou la conduite parfois très sportive des conducteurs..
Une fois lâchés au terminal de bus de Coban, nous partons à pied vers la place centrale, c’est un peu plus d’1km donc très faisable. Nous sommes littéralement les seuls touristes de la ville, ou alors ils sont tous très bien cachés. Ce soir là, c’est la grande soirée du 08km, organisée par une association luttant contre les problèmes cardiaques. Nous aurions presque pu les rejoindre 🙂

Lanquin et Semuc Champey

Le lendemain de bonne heure, cap sur Lanquin, une fois arrivés, nous nous faisons sauter dessus par des rabatteurs prêchant pour des hôtels situés près de Semuc. Nous nous laissons tenter par la promesse d’une chambre bon marché, avec AC, wifi, navette vers Semuc incluse.. Alors la navette, c’est très simple: nous montons à l’arrière d’un vieux pick up poussiéreux, avec des barres au dessus pour se tenir, plus ou moins facilement selon la taille des personnes… Et commence alors un long trajet de 45 minutes sur un chemin de terre plus que cabossé, les sacs valdinguent mais restent bien là, et nous aussi. La surprise à l’arrivée, c’est que la navette incluse ne l’était pas, le prix bon marché un peu moins, la clim tu t’asseois dessus et le wifi n’en parlons pas. Bon bref, nous nous sommes fait avoir comme des petits poussins !!
Peu importe, le point positif, l’hôtel est à deux pas de l’entrée de Semuc, et, pour une fois, nous nous inscrivons à l’excursion organisée en groupe du lendemain. Nous avons bien fait, cela sera une des meilleures journées passées au Guatemala!
Le matin, nous commençons par grimper au mirador de Semuc Champey, décidément, nous adorons les miradors. Le groupe est plutôt jeune, nous sommes quasiment les plus vieux … Mais nous suivons facile. De là-haut, la vue est tout simplement magnifique, et les bassins pleins de promesses.
semuc_champey_foodumonde_04

semuc_champey_foodumonde_02

semuc_champey_foodumonde_01

semuc_champey_foodumonde_01

Effectivement, ils figureront facilement parmi les plus beaux endroits où nous aurons fait trempette, avec en plus l’option spa naturel avec des petits poissons venant picorer les pieds.
L’après midi, cap sur les grottes de Kan’Ba. Tout le monde en maillot de bain, c’est chacun armé d’une bougie que nous nous aventurons dans la pénombre des grottes pour deux heures de ballade, de glissade, de baignade puisque à plusieurs reprises nous sommes complètement immergés, et d’escalade sur des échelles de fortune: pas forcément évident le tout avec une main d’appui seulement et sans éteindre la bougie mais vraiment une expérience formidable. Un poil dangereux peut être, une mauvaise glissade est vite arrivée, et nous avons aussi eu peur de manquer de bougie. Seul regret, aucun de nos accessoires de go pro ne fonctionnent, et nous regrettons amèrement de ne pas avoir pris les accessoires officiels, du coup, pas de photo ou vidéo des grottes!
La journée se termine en mode grosse flemme en descendant le Rio Cabahon juchés sur des chambres à air, poursuivis par des gamins voulant absolument nous vendre des bières !

Bilan de la journée

Nous avons avons adoré ! Et nous ne pouvons que recommander l’excursion proposée par quasiment tous les hôtels. Un conseil, si vous avez des chaussons d’eau, prenez-les, car marcher pieds nus dans des grottes bien sombres n’est pas forcément très agréable.

Informations pratiques

Aller de El Remate a Coban: prendre le collectivo jusque Santa Elena (45 min, Q20), puis un collectivo jusque Sayaxche (02h, Q23), de là, il faut traverser la rivière avec le bac ( 02min Q2), et avec un peu de chance un collectivo direct pour Coban sinon un changement se fait au milieu de nulle part mais il se fait 🙂 et compter 04h et Q50
De Coban à Lanquin, les transports Martinez proposent des navettes chaque heure pour Q30
De Lanquin à Semuc, la navette pick up est de Q20 et impossible de négocier..
Nous avons dormi à Coban à l’hôtel Central pour Q150 avec sdb, wifi, et surtout, nous avons énormément apprécié la douche chaude, chose rare ! A Semuc, nous avons atterri au El Portal pour Q125 la chambre avec sdb partagée (eau glacée), et nous n’avons pas très bien dormi, la chambre sous le toit des cabane est étouffante et des nuées de moucherons traversent la moustiquaire sans vergogne toute la nuit..

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply
    Elodie
    22 juillet 2016 at 6 h 05 min

    Cool on a hâte! On est arrivés à Cobán aujourd’hui depuis Chichi et demain on part pour Semuc. Super les conseils on note 🙂

    • Reply
      foodumonde
      23 juillet 2016 at 3 h 49 min

      J’espère que vous aller apprécier Semuc autant que nous 🙂

    Laisser un commentaire

    4 × 1 =