Asie Malaisie

Street art et street food à Georgetown, Penang

Suite à nos déboires en Nouvelle-Zélande, il a fallu reconsidérer notre itinéraire. Finalement, nous réduirons la Malaisie à une peau de chagrin, Penang et Kuala Lumpur, mais le peu que nous avons vu nous incite fortement à y retourner!

Capitale culinaire du pays -dixit les locaux- et dont le centre historique est classé au patrimoine de l’UNESCO, voici comment nous avons occupé nos journées avec des amis venus nous rejoindre pour la fin de l’année ! C’est un gros coup de coeur pour Georgetown que nous avons eu.

1. Goûter la street food

Absolument tous les malaisiens à qui nous avons parlé de Georgetown nous l’ont décrite comme la capitale culinaire et de la street food. C’est peu dire que nous nous y sommes régalés! La street food y est variée et délicieuse, et à voir le nombre de locaux sur les petites chaises plastiques des différents stands, ils ne sont pas nombreux à manger chez eux. Comme nous les comprenons!

Il y a de nombreux « food court » disséminés dans la ville, avec le même principe : chacun commande son ou ses plats aux stands avoisinants et s’installe à une table, et la nourriture arrive ensuite au fur et mesure. Le teneur de chaque stand, appelé  « hawker », a sa spécialité qui lui est propre, et étant donné la fréquentation, pas de peur de tomber malade.

Voici quelques « adresses »:

  • Le long de Chulia Street ou Kimberley Street: la deuxième était situé à 20 min de notre guesthouse tandis que la première 5 min. Où sommes-nous donc retournés à plusieurs reprises :)? Ces petits stands extérieurs sans prétention proposent des spécialités essentiellement chinoises. Compter environ 4RM pour une petite assiette de nouilles sautées !
  • Masjid Kapitan Keling Street: y venir pour manger indien, grand appétit exigé ! C’est bien simple, après notre repas c’était sieste obligatoire !
  • Red Garden Food Paradise: très grand food court couvert aux multiples stands (malais, chinois, japonais, fruits de mer, mexicain, fruits, etc) et même une mini scène pour les spectacles de Lady boy ou les chanteurs locaux! C’est kitsh mais on adore!
Street food à Georgetown, Penang

Street food à Georgetown, Penang

Bon appétit!

Bon appétit!

Ambiance au Red Dragon Paradise

Ambiance au Red Garden Paradise

Noodles stand

Noodles stand

 

2. Partir à la recherche des œuvres de street art

Impossible d’échapper à Georgetown aux touristes à la chasse au street art! Mais c’est ludique et on y apprend différentes anecdotes sur les rues de la ville! Alors munissez vous également d’une carte (à votre hôtel par exemple) et partez à la recherche des trésors des rues de la ville!

Les œuvres les plus emblématiques de Georgetown sont celles représentant des enfants avec quelques objets comme un vélo : on les doit à Ernest Zacharevic.

On trouve également de nombreuses œuvres en fer forgé qui racontent l’histoire ou une anecdote sur les rues de la ville.

Street art à Georgetown, Penang

Street art à Georgetown, Penang

On s'amuse !

On s’amuse !

Au détour d'un mur

Au détour d’un mur

Street story à Georgetown, Penang

Chulia Street story à Georgetown, Penang

Street story à Georgetown

Street story à Georgetown

 

3. Prendre le vert au parc national de Penang

Pour changer un peu de la ville, une escapade au parc national de Penang est la bienvenue. Parc dont l’entrée est gratuite, ce qui ne déplaira pas aux petits budgets. Sur place, plusieurs chemins sont proposés : nous avons choisi la version le long des plages nous menant jusqu’à la Monkey Beach en un peu plus d’une heure.

La plage elle même était moins fréquentée que ce l’on appréhendait, rendant la baignade agréable : en décembre, l’eau y est vraiment chaude. Quelques stands le long de l’eau proposent et à manger et à boire. Une noix de coco fraîche et c’est le bonheur !

Il est aussi possible d’en repartir en bateau mais nous avons simplement repris le chemin en sens inverse.

La Monkey Beach, parc national de Penang

La Monkey Beach, parc national de Penang

En chemin vers la plage

En chemin vers la plage

 

4. Transpirer sur la montée de Penang Hill

Pour profiter de la vue sur Penang, Penang Hill est un choix idéal puisqu’il s’agit ni plus ni moins du point culminant sur l’île. Un funiculaire permet d’en atteindre le sommet : pour cela, prévoir de venir tôt pour éviter la longue queue, et venir avec un porte-monnaie garni.

Pour le coup, pourquoi ne pas tenter l’ascension à pied? Compter bien 02-3h dont une partie en plein soleil.

En guise de recompense une fois arrivé, une énorme glace fera l’affaire ! Et la vue!

Les marches lors de l'ascension de Penang Hill

Les marches lors de l’ascension de Penang Hill

Panorama depuis Penang Hill

Panorama depuis Penang Hill

Glace mangue et coco pilée

Glace mangue et coco pilée

 

5. Faire un vœu au temple Kek Lok Si

Avant notre ascension de Penang Hill, un petit détour par le temple Kek Lok Si s’impose de par sa proximité. Il s’agit quand même du plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud Est. Dans le premier temple, nous verrons beaucoup de fidèles y faire leur voeux sur des rubans colorés à déposer sur un « arbre » à vœux. Damien aura droit à son vœu de bon rétablissement puisqu’il sera resté cloué au lit ou presque à la guesthouse.

La pagode à 7 étages pour laquelle il faut débourser la modique somme de 2 RM est l’occasion de constater l’inspiration thaï, birmane et chinoise de son créateur. La vue du dernier étage donne un peu le vertige, mais la petite rembarde veille!

Il y a bien d’autres temples à visiter à Penang, pour les plus curieux nous avons même entendu parler d’un temple des serpents mais le temps nous aura manqué !

La pagode aux 7 étages du Kek Lok Si

La pagode aux 7 étages du Kek Lok Si

Visite du Kek Lok Si temple, Penang

Visite du Kek Lok Si temple, Penang

Le bassin aux tortues à la sortie

Le bassin aux tortues à la sortie

 

6. Balade sur les jetties

Les klongs ou clan jetties regroupaient historiquement les maisons de bois sur pilotis de pêcheurs des premiers migrants chinois. Aujourd’hui très touristiques, de nombreuses maisons ont été transformées en boutique de souvenirs et autres échoppes mais la promenade reste agréable.

Pour les plus curieux, n’hésitez pas à visiter le Khoo Kongsi réhabilité en musée et qui témoigne de l’importance de ces clans.

Sur les klongs à Georgetown

Sur les klongs à Georgetown

Balade sur les "clan jetties" de Georgetown

Balade sur les « clan jetties » de Georgetown

Maison sur pilotis

Maison sur pilotis

En pratique :

Voyage du 28/12/2016 au 02/01/2017

Se déplacer:

  • Kuala Lumpur Georgetown en train + ferry : pour le train, compter environ 60 RM, reservable directement sur le site officiel. Le trajet dure environ 03h30. Pour le ferry, le trajet dure 15 minutes et coûte la bagatelle de 1.20 RM.
  • Georgetown Kuala Lumpur en bus: à réserver auprès de votre auberge ou à la station de bus Komtar, nous avons voyagé avec Asia pour 48 RM par personne, plus 5 RM pour le pickup up à l’hôtel Compter 04h de route jusque KL Sentral.
  • Prendre le bus local : impossible de nous rappeler des numéros de bus, le plus simple reste encore de demander à votre auberge. Mais compter 01h de route minimum pour rejoindre le parc national et moitié moins pour Penang Hill depuis l’arrêt sur Lebuh Chulia, en face du 7/11. En moyenne 4 RM par trajet, selon l’éloignement.

Se loger: Thirthy Three Stewart guesthouse, 100 RM la nuit en chambre double climatisée avec sdb partagée et petit-déjeuner. Emplacement idéal très central. Accueil adorable, bonnes informations sur les bus locaux et réservation des longs trajets possible.

Où manger : dans la rue! Et pour varier les plaisirs, essayez aussi les croissants, bagels et smoothies de Mugshot Cafe ou le restaurant japonais Kirishima, le plus vieux de la ville!

Parc national de Penang : entrée gratuite !

Funiculaire de Penang Hill: 30 RM aller retour et le double en fast lane. 15 RM l’aller simple et 45 RM en fast lane.

Un dernier tip pour la route : les trains comme les bus sont TRÈS climatisés en Malaisie. Prévoir pull, écharpe, bonnet, bref ce que vous trouverez !

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

dix-sept + treize =