Amérique Centrale Bilan par pays Nicaragua

Nicaragua, notre bilan !

Voici le bilan de nos 18 jours passés au Nicaragua en Juin 2016 : itinéraire, budget, point météo, transport, hébergement, nourriture, top & flop !

Itinéraire pour 18 jours au Nicaragua

Nous sommes arrivés au Nicaragua directement à Leon, après un très long trajet avec Tica Bus depuis San Pedro Sula au Honduras. Nous avons décomposé notre voyage ainsi:

Leon, avec escapade à Las Penitas (5 jours) -> Masaya (1 jour) -> Granada, avec escapade à Apoyo (6 jours) -> Ometepe (3 jours) -> San Juan Del Sur (3 jours)

Nous avons pris le temps dans les belles villes de Leon et Granada, et il est très agréable de se poser et de retrouver un tant soit peu une routine. De plus en plus, nous rechignons à se presser et défaire nos sacs juste pour une journée.

Climat au Nicaragua pour Juin 2016

La saison des pluies bat son plein, mais elle ne nous a vraiment gênée que à Ometepe où nous avons enchaîné 3 jours de pluies ce qui nous a fait raccourcir notre séjour sur l’île. Sinon, quelques averses rapides à Leon ou Granada mais la majeure partie du temps un beau et chaud soleil. Nous dirons donc que d’après notre expérience, il est possible de voyager en Juin au Nicaragua et de rencontrer tout de même un beau soleil.

Activités au Nicaragua

Là dessus, nous nous sommes fait plaisir, et encore plus à l’occasion de l’anniversaire de Damien:

  • nous avons descendu en luge le volcan du Cerro Negro près de Leon,
  • nous avons admiré la lave au fond du cratère du volcan Masaya,
  • nous avons fait de la zipline dans la réserve du volcan Momchambo près de Granada,
  • nous avons fait du kayak dans les isletas de Granada,
  • nous avons parcouru Ometepe en scooter et sous la pluie,
  • nous nous sommes doré la pilule à San Juan Del Sur.
Au Cerro Negro

Au Cerro Negro

Budget pour 18 jours au Nicaragua

Nous avons dépensé 938,71 euros, soit 26.07 euros par jour et par personne. Nous avions prévu un budget quotidien de 24 euros, le dépassement total est donc de 74.71 euros. Nous nous en sortons pas mal, car entre le trajet Ticas Bus à 64 euros, les frais de douane de 36 dollars et le super taxi à San Juan de 20$ nous aurions pu dépasser beaucoup plus. Mais le Nicaragua est vraiment un pays où il fait bon voyager en budget backpaper, et nous nous sommes fait plaisir!

Nous avons eu un taux de change en moyenne de 1 euro pour 31,85 cordobas. Contrairement au Guatemala et au Honduras, nous n’avons eu aucun problème pour retirer de l’argent avec notre MasterCard ou notre Visa. La particularité des distributeurs ici est qu’ils proposent de retirer en cordobas ou en dollars. Nous avons choisi d’effectuer nos deux retraits dans les deux devises. Beaucoup d’établissements, hôtels, restaurants et agences d’excursions affichent les prix en dollars, et le taux de change utilisé si le règlement est en cordobas. Nous avons réglé indifféremment selon le plus avantageux !

La répartition des dépenses est la suivante :

Répartition dépenses Nicaragua

Répartition dépenses Nicaragua

À noter que Divers regroupe les frais de lessive, médicaments, douane. Évidemment, les activités, restaurant, hôtel pour l’anniversaire de Damien ne sont pas comptabilisés.

Indice des prix

  • une chambre double avec salle de bain partagée: 15$
  • un trajet de 02h environ de chicken bus: 1€
  • un repas dans un comedor: entre 1€ et 2€
  • un plat de pâtes dans un restaurant : environ 5€
  • un paquet de cigarettes: un peu moins de 2€
  • un coca :0.5€

Formalités d’entrée sortie au Nicaragua

Le Nicaragua ne nécessite pas de visa, et fait partie du groupement des C-4 avec le Guatemala, le Honduras et le Salvador: toute personne entrant dans l’un de ces pays peut rester dans ce groupement au plus 90 jours sans visa. Au-delà, il est nécessaire de ressortir, par exemple au Costa Rica.

Les taxes d’entrée au Nicaragua sont de 12$. À la sortie, il y a un impôt communal d’1$ et une taxe de sortie de 2$. Ça commence à peser dans le budget !

Logement

Nous avons essentiellement dormi en chambre double avec salle de bain partagée et eau froide pour un budget moyen de 16$. En fait, nous avons eu de l’eau chaude uniquement à Las Penitas, ce qui correspond à notre nuit la plus chère pour 35$.  Notre nuit la moins chère est à Masaya, soit 08$, mais d’un confort plus que sommaire.

Évidemment, nous n’avons jamais pris d’option climatisation, mais avions toujours eu au moins un petit ventilateur. À noter qu’à San Juan Del Sur l’hébergement est sensiblement plus élevé qu’ailleurs dans le pays, probablement la proximité avec le Costa Rica.

Transport

Nous avons voyagé en bus climatisé luxueux pour venir avec Tica Bus, et ensuite en chicken bus, en mini bus, en taxi,lancha, ferry, scooter et avec nos pieds! Après le Guatemala, nous avons trouvé que les bus locaux étaient plus confortables et moins encombrés. Les minibus faisant le trajet Leon Managua pour moins de 2€ sont même climatisés. Le transport est très peu cher, compter 30C soit moins d’un euro pour 02h de trajet en chicken bus. Le Nicaragua est un pays où étendu alors nous n’avons pas fait de grosse journée marathon bus comme au Guatemala ou au Honduras.

Nourriture

La nourriture au Nicaragua ressemble étrangement à celle au Guatemala ou au Honduras😊: du riz, haricots, banane plantain frite ou en chips, poulet. Nous commençons a nous lasser, d’autant plus que nous avons tous les deux étés malades assez longtemps. Nous avons donc alterné repas au comedor, repas au restaurant à la cuisine un peu plus internationale surtout à Granada, et repas cuisiné à notre hôtel, d’où l’intérêt de choisir des hôtels avec cuisine commune !

Voici un échantillon des spécialités locales que nous avons goûtées:

Enchilada au poulet et sa salade de choux

Enchilada au poulet et sa salade de choux

Comedor Bertha, poisson du jour

Comedor Bertha, poisson du jour

Repas au comedor

Repas au comedor

Pollo con tajadas

Pollo con tajadas

Notre top 3

  • notre journée à Masaya avec surtout la gentillesse du couple de Nicaraguayens qui ont été nos guides de coeur surprise,
  • les sensations fortes en luge sur le Cerro Negro ou en zipline à Momchambo,
  • la vue magnifique sur les toits de la cathédrale de Leon.
Vue sur les toits de Leon

Vue sur les toits de Leon

Notre flop 3

  • avoir été tous les deux malades pendant plus d’une semaine,
  • s’être faits embobinés par le taxi à Rivas pour nous emmener à San Juan Del Sur,
  • n’avoir eu que de la pluie à Ometepe.

Le fin mot de l’histoire

Nous ne connaissions rien du Nicaragua avant d’entamer notre long voyage, et c’est à peine si avant d’élaborer notre projet nous savions le situer sur une carte. Ce pays gagne à être connu, pour les belles villes coloniales de Leon ou Granada, pour ses multiples volcans et réserves naturelles, pour ses plages, pour ses habitants qui nous ont convaincus de leur gentillesse (si l’on excepte les chauffeurs de taxi). Nous nous sommes toujours sentis en sécurité au Nicaragua, et les habitants disent souvent qu’il s’agit du pays le plus sûr d’Amerique Centrale.

Nous avions voulu quitter rapidement le Honduras et avions choisi TicaBus qui nous a emmené directement à Leon. Peut être que si c’était à refaire nous aurions pris plus le temps, de découvrir le nord. Un prétexte pour revenir donc une prochaine fois, pour découvrir pourquoi pas également les Corn Islands.

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

deux + 11 =