Asie Myanmar

Mingalabar Hpa An! Premiers pas au Myanmar

C’est depuis la Thaïlande que nous avons rallié le Myanmar par voie terrestre, renouant ainsi avec le passage à pied des frontières ! Première étape de notre séjour, Hpa An et ses magnifiques paysages karstiques!

De Sukhothai à Hpa An avec un passage de frontière épique

Arrivée au poste de frontière

C’est motivés que nous nous sommes levés pour attraper le premier bus de Sukhothai se rendant à Mae Sot, ville du poste frontière vers le Myanmar. Nous avons beau être les premiers à la gare, quand le mini bus arrive il est déjà plein de locaux: avec un autre touriste nous nous entassons au fond du bus, les pires places!

À Mae Sot, à la descente du van quelques 04h après, pas de tuk tuk en vue mais que des motos taxis. Un thaïlandais avec qui Damien a sympathisé dans le bus demande à une amie de nous appeler un taxi pour la frontière. Le taxi s’arrête juste avant le pont de l’amitié birman-thailandais, n’ayant pas l’autorisation de poursuivre au delà.

C’est donc après avoir obtenu le tampon de sortie du territoire thaï que nous traversons à pied le pont. Côté birman, nous ne sommes mêmes pas une dizaine à être passés à pied depuis le matin. Nous reculons d’une demi-heure notre montre (curieux décalage horaire) et nous nous arrêtons au poste birman pour notre tampon d’entrée.

Le coup de la panne

C’était sans compter sans une panne d’électricité qui bloque toute entre et sortie du territoire ! Mais WTF! Le douanier, d’abord impeccable, finit par transpirer à grosses gouttes des effets de la chaleur et fait tomber la chemise, découvrant un magnifique Marcel sur un pantalon qu’il ne prend plus la peine de bien faire tenir.  Nous voyons arriver des touristes au compte goutte, qui comme nous doivent prendre leur mal en patience.

Après bien 03h d’attente, le douanier craque et finit par laisser passer tout le monde en prenant en photo avec son smartphone passeport et visa. Le Myanmar ça commence fort!

Heureusement, les taxis partagés nous attendent à la sortie, même pas besoin de chercher. Les tarifs nous semblent honnêtes, le hic, pas d’ATM fonctionnel faute d’électricité alors nous voici dans l’obligation de changer quelques dollars à un taux très désavantageux.

Ça ne sera qu’une fois la nuit bien tombée, après moult contrôles de nos identités par des militaires que nous parvenons enfin à Hpa An.

De grottes en pagodes à scooter

C’est à dos de scooter que nous choisissons d’explorer les environs d’Hpa An. La ville en elle même, on en fait vite le tour, l’intérêt réside vraiment dans la campagne environnante et ses paysages karstiques qui ne sont pas sans rappeler le Vietnam. C’est ainsi que nous avons visité nos premières pagodes et premières caves, l’un allant rarement sans l’autre dans cette région !

Paysages karstiques des environs d’Hpa An

On the road again!

 

La grotte de Saddar

La grotte de Saddar est la première que nous visitons. La visite de la grotte elle même n’est pas très agréable, pieds nus entre les crottes de chauve souris et les petits cailloux… Et puis le monde, après tout c’est dimanche, peut être est-ce ainsi le weekend.

Et puis à la sortie de la grotte, le paysage nous saisit. Comme les locaux présents, nous nous laissons tenter par une balade en barque nous ramenant pas loin de l’entrée de la grotte. Penser à prendre ses chaussures à la main pour pouvoir regagner le parking facilement !

C’est hyper calme, nous passons sur l’eau sous une grotte, ça me rappelle la baie d’Halong terrestre que connaîtra bientôt Damien. Bref, difficile de ne pas être sous le charme !

La route, ou plutôt la piste pour y parvenir est une aventure en soi: nous ne comptons pas les sourires que nous avons eu de la part de tous les birmans croisés ! Et difficile de ne pas multiplier les arrêts photos sur la route…

Frais d’entrée 1000 kyats, 1500 kyats la balade en barque

Balade en barque à la sortie de la Saddar Cave

La piste vers la Saddar Cave

 

Les jardins de Lumbini

Nous remontons ensuite jusqu’aux jardins de Lumbini au pied du Mont Zwegabin. Des centaines de bouddhas y sont alignés, nous n’avons pas eu la patience de les compter! Étant donné que le soleil tape fort en ce milieu d’après midi, nous réservons l’ascension du mont au lendemain matin.

Pas de frais d’entrée

Jardins de Lumbini, autour de Hpa An

 

Le Mont Zwegabin

La vue depuis le sommet du mont Zwegabin se mérite ! Après une heure et demie d’ascension dont la fin en plein soleil, nous arrivons au sommet un poil essoufflés. Mais contents de la vue panoramique qui nous est offerte. Pour prolonger l’expérience, il est aussi possible de dormir dans le monastère mais pour le coup, nous ne nous y serions pas sentis vraiment à notre place. Mais il paraît que le lever du soleil y est sublime.

Pas de frais d’entrée

Au sommet du mont Zwegabin

 

Le monastère de Kyauk Kalap

Ce drôle de monastère perché en haut d’un rocher ne se visite pas, mais la (toute) petite balade autour du lac menant au pied du rocher est agréable. Nous restons quand même que notre faim, mais vite, l’heure tourne il ne faudrait pas manquer le coucher de soleil !

Pas de frais d’entrée

Monastère de Kyaup Kalap

 

La Bat Cave

C’est véritablement un must see autour d’Hpa An. A la tombée de la nuit, des milliers de chauves-souris prennent leur envol depuis la Bat Cave. Un moment vraiment magique et impressionnant qui dure de longues minutes.

Le seul hic, devoir regagner la ville de nuit en scooter ! Mais c’est gérable !

Frais d’entrée 1000 kyats

Coucher de soleil à la Bat Cave, Hpa An

 

La Kaw La Taung Cave et les swimming pools

Encore une cave, on ne nous arrête plus! Le plafond est « orné » de bouddhas gravés, de quoi donner un petit torticolis ! A quelques minutes, maps.me nous indique des swimming pools naturelles mais l’endroit est assez décevant. Un gros rectangle en béton où les rares locaux présents se baignent, tout habillés. Nous passerons notre tour malgré la chaleur.

Pas de frais d’entrée

La Bayin Nyi Cave

Dernier jour, nous poussons jusqu’à cette cave qui est la plus éloigné d’Hpa An, une bonne heure de scooter pour nous y rendre. À l’arrivée, nous n’y voyons que des locaux. La cave est accessible après quelques marchés d’un escalier en pierre.

Nous y voyons également deux bassins pour la baignade : l’un à découvert pour les hommes, en plein soleil, qui sautent dans l’eau depuis un ponton. Et puis celui des femmes, à l’abri d’un muret.

Pas de frais d’entrée

Bayin Nyi Cave

 

La Yathaypyan Cave

Après un parcours au travers de la grotte, toujours pied nus (d’où l’importance de porter des tongs au Myanmar !), nous arrivons sur cette vue sur la campagne environnante. Après quelques instants de contemplation nous rebroussons chemin. Dommage qu’il n’y ait pas de chemin alternatif pour le retour.

Pas de frais d’entrée

Panorama depuis la Yathaypyan Cave

 

La Kawgun Cave

En fait cette dernière cave, nous ne l’avons pas visitée. Le prix nous en a dissuadé, et puis aussi la lassitude après tant de grottes qui finissent quand même par se ressembler.

Par contre, sur la gauche, nous avons pris l’escalier menant à un magnifique point de vue. Il faut juste parvenir à esquiver les singes!

Frais d’entrée 3000 kyats

Panorama depuis le point de vue à côté de la Kawgun Cave

 

En pratique

Séjour du 21 au 24 janvier 2017

  • Faire son visa : nous avons fait nos visas en ligne sur le site officiel du gouvernement. 50 $ par personne, et réception du visa en 24h pour nous. Très facile et rapide. Il n’est depuis peu plus vraiment avantageux de le faire depuis Bang suite à l’augmentation des tarifs. Le visa est valide 3 mois, donnant droit à un séjour de 28 jours maximum. Il faut spécifier à l’avance le poste de frontière par lequel on compte entrer.
  • Où loger: nous avons logé à la Soe Brother guesthouse II. 27$ la chambre double avec AC, sdb et petit-déjeuner en réservant à l’avance. C’est moins cher sur place car ce sont les chambres les plus chères qui sont disponibles à la réservation.
  • Où manger: le petit marché de nuit est une option vraiment pas chère,on y trouve des plats à partir de 500 kyats. Autre option, le Lucky 1 dans le centre de la ville, en moyenne 3000 kyats le plat.
  • Location de scooter : nous avons loué un scooter à côté de la Soe Brother guesthouse I pour 7000 kyats la journée. Environ 700 kyats le litre d’essence

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

cinq × 2 =