Amérique du Sud Argentine

El Chalten, capitale du trekking en Argentine

Après en avoir pris plein les yeux au Perito Moreno, nous prenons la direction d’El Chalten, auto proclamée capitale du trekking en Argentine.

Notre arrivée à El Chalten

Depuis El Calafate, rien de plus simple, il y a des bus réguliers mettant environ 03h. Nous avons choisi la compagnie Taqsa car dans ce sens le trajet était moins cher que les deux autres compagnies. Avant de se garer au terminal de bus, nous avons fait un stop au centre d’informations du parc national à El Chalten: idéal pour faire le plein d’informations, de conseils de randonnées selon la météo, pour jauger la difficulté etc. Très bien organisé!

Il y a de nombreuses possibilités de randonnées à la journée, avec même des espaces dédié au camping. Nous avons prévu de rester 6 jours afin d’alterner randonnées et journées de repos. La météo a cependant été hyper clémente avec nous, et nous avons donc plutôt enchaîné les randonnées tant qu’il faisait beau et gardé le repos pour la fin!

Randonnée des miradors du Condor et Las Alguires, 3 km

L’après midi de notre arrivée, temps magnifique: depuis le village, la visibilité est tellement bonne que nous apercevons le mont Fitz Roy. Il est trop tard pour se lancer dans une longue randonnée, mais pour profiter de ce beau temps nous décidons de grimper aux miradors du Condor et Las Alguires : une petite mise en jambes d’1h30.

Depuis le mirador du Condor nous n’aurons pas la chance d’en observer voler, mais nous jouissons quand même d’une vue panoramique sur le village et ses alentours. Au loin, le Fitz Roy et le Cerro Torre semblent nous appeler !

Arrivée à El Chalten

Arrivée à El Chalten

Randonnée de la Laguna Torres, 18km

Deuxième jour à El Chalten et première randonnée un peu sérieuse : en route vers la Laguna Torres ! Nous partons de bon matin, à la fraîche, afin de profiter des sentiers sans trop de monde. Bien nous en a pris, à 08h, nous ne croiserons qu’un autre couple durant tout l’aller de la randonnée. Et 20 fois plus au retour, au bas mot !

Le sentier est très bien balisé, avec un petit panneau tous les kilomètres permettant de rendre compte du reste à faire. Nous avançons plutôt vite, les premiers kilomètres sont légèrement vallonnés mais les 5-6 derniers sont sont ultra plats ! Arrivés en haut de la Laguna Torre, il fait un froid de canard. Il est temps que nous rempilions toutes nos couches !

Les quelques nuages nous empêchent d’admirer le Cerro Torre complètement, mais l’ayant vu la veille depuis les miradors nous ne nous sentons pas lésés. Malgré le froid, nous descendons près du lac pour observer de plus près les bris de glacier. Finalement, nous ne poursuivons pas jusqu’au deuxième point de vue et rebroussons chemin. Pour cette première journée, 18 km – sans compter le chemin jusque l’auberge – nous suffisent amplement 🙂

Cela nous aura pris un peu moins de 06h avec pause déjeuner et pauses photo!

Sur le sentier vers la Laguna Torre

Sur le sentier vers la Laguna Torre

el_chelten_randonee_fitz_roy_foodumonde_-9

La Laguna Torre vue d'en bas

La Laguna Torre vue d’en bas

Randonnée du Fitz Roy ou Laguna de Los Tres, 20km

Troisième jour à El Chalten, il est temps d’aller rendre hommage au Fitz Roy de plus près !

La randonnée du Fitz Roy appelée également la randonnée de la Laguna de Los Tres est probablement la plus empruntée, nous craignons donc de ne pas retrouver le calme de la veille. Plutôt que de faire un aller-retour depuis le village d’El Chalten, nous acceptons l’alternative proposée par notre auberge : nous rendre avec une navette à l’hosteria El Pilar. Depuis El Pilar, il est possible de rejoindre le sentier du Fitz Roy en passant à côté du glacier Piedra Blancas et de son lac. Ca rompt la monotonie possible des aller-retours !

Nous choisissons de partir par la première navette. Le sentier El Pilar est très pratiquable et nous place majoritairement dans la forêt. Lorsque nous rejoignons le sentier de la Laguna de Los Tres, les choses se corsent : le dernier kilomètre avec ses 400m de dénivelés nous fait monter sec!

Une fois en haut, la récompense est belle, nous pouvons admirer de tout notre saoul le mont Fitz Roy qui se dresse au dessus de la lagune enneigée.

A gauche de la lagune, nous apercevons d’autres randonneurs grimpant un petit mont : nous nous y dirigeons également, et bien nous en a pris ! La vue est encore plus belle, avec la Laguna Sucia qui est d’un bleu hypnotisant.

La descente ne fut pas sans douleur pour les articulations, heureusement jusqu’au point de vue de la Laguna Capri cela s’aplanit quelque peu. Ensuite, nous entamons l’ultime descente vers le village..  et les derniers marches du retour nous ont un peu semblé interminables. Au 20km de randonnée, ajoutons donc les 2 derniers km pour rejoindre l’auberge : nous sommes fourbus !

Au final, la randonnée nous aura pris environ 08h avec pauses photo et pause déjeuner.

La Laguna de Los Tres enneigée et le Fitz Roy

Le Fitz Roy et la Laguna de Los Tres enneigée

La Laguna Sucia

La Laguna Sucia

La Laguna Capri

La Laguna Capri

Le majestueux Fitz Roy

Le majestueux Fitz Roy

La forêt enchantée

La forêt enchantée

Randonnée de Loma del Pliegue Tumbado, 24km

C’est avec les jambes un peu lourdes de la veille que nous entamons cette troisième « longue » randonnée consécutive. Une seule crainte, que les genoux ne tiennent pas le choc!

Au programme de la journée, un 12km aller pour nous rendre à un point de vue permettant d’observer en même temps la Laguna Torre et le Fitz Roy, rien que ça ! A noter qu’un temps dégagé est vraiment indispensable pour profiter de cette randonnée.

Pour cette randonnée, c’est très simple, ça ne fait que monter, soit 1100 de dénivelé au total. Pour l’aller, cela se passe plutôt bien, nous sommes seuls au monde : nous ne croisons absolument personne ! Ce sentier est moins pratiqué que la Laguna Torre ou la Laguna de Los Tres. Il est d’ailleurs moins balisé car nous ne retrouvons plus les petits panneaux à chaque kilomètre.

Arrivés au point de vue, nous profitons malgré le vent du panorama qui nous entoure. Effectivement, nous pouvons admirer la Laguna Torre mais cette fois ci avec un autre point de vue !

Sur le retour, nous croisons quelques randonneurs mais vraiment très peu en regard des jours précédents. C’est non sans difficulté que nous rejoignons l’auberge au bout d’environ 07h, les genoux souffrent de cette succession de randonnées!

Point de vue de la Laguna Tumbado

Point de vue de la randonnée Loma El Pliegue Tumbado

Autre point de vue

Autre point de vue

Randonnée de la cascade El Saclo

Après un bon jour de repos très pluvieux, nous profitons de notre dernière journée à El Chalten pour une dernière mini randonnée d’à peine 3km. Le vent souffle énormément et la pluie est de la partie, aussi, nous sommes contents d’avoir pu déjà réaliser les randonnées précédentes !

Cette petite marche est la plus facile de toutes, mais aussi la moins agréable. En effet, la majeure partie de la piste est également empruntée par les voitures, et le vent aidant, nous nous retrouvons souvent avec du sable ou de la poussière dans la bouche ou dans les yeux.

Une fois arrivés, la cascade ne nous a pas plus emballés que ça .. Deviendrions nous quelques peu blasés ? C’est possible, mais il faut avouer qu’après les chutes d’Igazu, il est difficile d’être impressionnés 🙂

La chute el Saclo

La chute el Saclo

Nos impressions

N’étant pas (jusque ici ?) de férus randonneurs, c’était la première fois que nous enchaînions ainsi les journées de randonnées. Vraiment, El Chalten n’usurpe pas son titre, c’est vraiment un lieu privilégié pour les amoureux de la nature. Nous avons adoré nos journées passées ici, d’autant plus que nous avons pu bénéficier d’une météo bien clémente pour la Patagonie ! Nous ne saurons que recommander de consacrer au moins 3 jours pleins ici.

En pratique

  • Venir depuis El Calafate: nous sommes venus avec la compagnie Taqsa, pour pour 390 ARS l’aller simple chacun. Curieusement, pour le trajet du retour, les tarifs des 3 compagnies sont alignés à 600 ARS.
  • Dormir à El Chalten: nous avons dormi au Condor de Los Andes pour 220 ARS par lit en dortoir de 4. C’est plutôt confortable, avec une salle de bain dans le dortoir même.
  • Navette ver l’hosteria El Pilar : compter 150 ARS environ par personne.
  • Se restaurer : nous avons cuisiné tous nos repas à l’auberge, à l’exception d’un dîner pour goûter une dernière fois aux saveurs argentines. Nous avons ainsi testé La Tapera, aux spécialités franco argentines. Verdict : nous avons bien mangé, mais le rapport qualité prix est en deçà de ce que nous avions pu goûter auparavant. Comprendre, les tarifs sont un peu élevés. Mais c’est ainsi à El Chalten !
  • A noter : si possible, venir avec quelques provisions. Les prix à El Chalten, même au supermarché, sont assez élevés, isolation oblige !
Dîner à la Tapera, El Chalten

Dîner à la Tapera, El Chalten

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

trois × un =