Amérique Centrale Honduras Nicaragua

Découvrir Leon au Nicaragua

Toutes les bonnes choses ont une fin … Pour laisser place à d’autres ! C’est donc tout de même pas très pressés que nous quittons Utila afin de traverser tout le pays pour rejoindre Leon au Nicaragua.

En effet, nous faisons le choix de ne pas nous attarder au Honduras, choix que d’autres voyageurs et même expatriés nous confirment. Par contre, nous n’entendons que du bien sur le Nicaragua, pays dont jusque ici nous n’avons que très peu voire pas du tout entendu parler. Cela sera la surprise !

De Utila à Leon: escale à San Pedro Sula

Encore une fois, il n’est pas possible de faire le trajet en une fois, alors nous décidons de couper la poire en deux et de dormir à San Pedro Sula. Oui oui, même ville qu’a l’aller, élue plusieurs fois ville la plus dangereuse du monde, et nous n’avions pas mis un orteil en dehors du terminal de bus.
Cette fois-ci est différente, nous devons passer la nuit sur place pour prendre le bus très matinal de Ticabus qui part de San Pedro Sula à 05h30 et qui fait un stop à Leon. Une fois n’est pas coutume, nous réservons à l’avance un logement, et notre choix se porte sur la Guesthouse Los dos Molinos, qui a beaucoup de commentaires élogieux sur les blogs et autres sites de réservation d’hôtels. Arrivés à San Pedro Sula, nous appelons l’hôtel – en espagnol,les progrès sont réels !- pour que l’on vienne nous chercher. Nous étions les seuls clients ce soir là, la maison est bien barricadée de l’extérieur comme toutes ses voisines.
Grosse bêtise, nous laissons filer l’heure et nous voilà contraints par la faim d’aller dîner dehors alors que la nuit est tombée. Les rues sont quasi désertes, et pas une maison ou tienda n’est cadenassée ou grillagée. D’ailleurs, ici, on n’entre pas dans les tiendas, mais on passe commande au travers d’une grille. Grosse ambiance. C’est donc en mode discret-on-rase-les-murs que l’on se dirige vers le centre commercial à dix minutes, mais sur le chemin nous apercevons le grand M de de Ronald, alors nous choisissons le plus près et nous nous retrouvons à dîner en amoureux au McDonald.
Finalement: certes, cette ville a très mauvaise réputation et l’aspect cadenassé des habitations n’est pas pour rassurer, mais les seules personnes rencontrées nous ont salués avec le sourire. Au Macdo, l’un des plus propres jamais vus où un jeune garçon souriant s’empresse de nous ouvrir, la clientèle est « normale », des familles, des couples, des groupes d’amis. Alors oui il y a les statistiques à faire froid dans le dos sur le nombre de personnes tuées chaque jour, mais heureusement pour nous, nous avons eu « plus de peur que rien du tout ». À refaire, nous irons manger plus tôt quand même, la nuit noire n’est pas pour rassurer.

Passage de la frontière et arrivée à Leon

Le lendemain, lever plus que matinal pour nous rendre au terminal de bus Ticabus à 04h30, encore une fois notre hôte fait office de chauffeur, le tout gracieusement.
Le bus est parti en avance de quelques minutes, et c’est le grand luxe: climatisation, toilettes et wifi. Nous sommes loin des chicken bus. Nous arrivons à la capitale Tegucigalpa vers 09h30, le temps d’attraper un paquet de chips nous repartons pour n’arriver à la frontière à Gasaule que vers 14h: le bus a du s’arrêter une heure pour réparer la climatisation défaillante. Les formalités à la frontière sont facilitées par Ticabus, un agent récupère 15$ par personne. Chacun fait la queue pour le tampon de sortie du Honduras, l’agent récupère les passeports et se charge des formalités d’entrée. Puis nous faisons la queue pour entrer dans un obscur cabanon où une personne coche notre nom sur une feuille volante (???), et nous récupérons chacun nos bagages pour passer la douane. Nous avons très peur de faire fouiller nos sacs, non pas car nous avions quelque chose à cacher, mais plus par paresse de devoir tout ranger après. Heureusement, nous passons la fouille sans avoir besoin de les ouvrir alors que d’autres voient leurs valises entièrement scrutées.. Nous repartons enfin vers Léon pour n’y arriver que vers 18h30. Ce qui nous fera 13h de trajet en tout!

Obscur petit cabanon à la frontière Honduras Nicaragua

Obscur petit cabanon à la frontière Honduras Nicaragua

À Léon, Ticabus nous dépose à une station essence manifestement à la périphérie de la ville, et les rares taxi présents sont solidaires alors nous nous résignons à payer vraiment très cher la course pour le centre ville : il fait nuit, il pleut, nous sommes crevés, et il faut savoir reconnaître quand on n’est pas en position de force pour négocier.

Découverte de Leon

Nous logeons dans un petit hôtel idéalement situé dans la rue menant à l’église El Calvario, la propriétaire est charmante, l’accueil est plus que chaleureux et nous nous sentons très vite comme à la maison. En plus, nous sommes les seuls clients alors c’est très très calme. Nous partons dès le lendemain à la découverte de Léon: d’emblée, nous sommes séduits par cette ville aux rues calmes et colorées, de multiples et belles églises et petits marchés, des habitants souriants…

Au détour d'une rue à Leon

Au détour d’une rue à Leon

Pour la première fois en arrivant dans un nouveau pays nous parvenons à retirer de l’argent du premier coup ! Nous allons déjeuner sur la place: c’est le moment pour goûter une spécialité locale, des énormes enchiladas au poulet, servis sur une feuille de banane avec de la salade de choux. Avec une boisson, c’est C30 chacun, soit un petit moins d’1€.

Enchilada au poulet et sa salade de choux

Enchilada au poulet et sa salade de choux

Cathédrale de Leon, vue intérieure

Cathédrale de Leon, vue intérieure

Cathédrale de Leon, vue extérieure

Cathédrale de Leon, vue extérieure

Nous poursuivons avec la visite de la cathédrale, et nous nous laissons tenter par la visite des toits car nous avions lu que la vue était belle. Et alors, quelle surprise ! Nous nous attendions simplement à un panorama sur la grande place, mais cela a dépassé nos espérances. Voici la belle surprise en arrivant en haut:

Sur les toits de la cathédrale à Leon

Sur les toits de la cathédrale à Leon

C’est tout heureux que nous regagnons l’hôtel pour une petite sieste bien méritée. Demain, nous grimperons un volcan!

Informations pratiques

De San Pedro à Leon, nous sommes passés par Ticabus, pour éviter de faire trop de changements au Honduras. Compter 35$ par personne et au minimum 8 heures de trajet
Dormir à San Pedro Sula : nous avons réservé via Booking Los Dos Molinos pour 35$, soit quasiment le triple du budget habituel ! Mais bon, nous n’allions pas errer dans les rues à chercher le moins cher
Dormir à Leon : sans hésiter, nous recommandons le Central Lodge Hostel, 15$ la chambre double
Où manger à Leon : les petits stands sur la place de la cathédrale proposent des spécialités locales très bon marché. Sinon, nous avons goûté pour la première fois au fameux Whooper de Burger King, j’ai assouvi mon envie de camembert chez Pan & Paz, et nous avons été deux fois dîner au Nicaraguita aux spécialités italiennes, s’attendre à un service lent mais les plats de pâtes sont très goûteux. Vous l’aurez deviné, après plus d’un mois en amérique centrale, nous aspirons à varier les plaisirs !

Premier whooper !

Premier whooper !

Camembert, miel et amandes au Pan & Paz

Camembert, miel et amandes au Pan & Paz

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

1 + 11 =