Amérique Centrale Guatemala

De Puerto Barrios à Rio Dulce

Après ces quelques jours à Xela, direction la côte caribéenne du Guatemala, et vers la chaleur du Rio Dulce et du lac Izabal.

Puerto Barrios

Première étape, Puerto Barrios, où, bien que partis de façon très matinale de Xela, nous n’arrivons que vers 21h. De prime abord, de nuit, sous la pluie, la ville nous semble moche, et sale – surtout les rues du marché -. Nous nous rabattons sur un hôtel où nous soupçonnons un peu le gérant de nous surfacturer la chambre car nous étions un peu en galère. Pas grave, cela fera l’affaire pour une nuit. De jour, Puerto Barrios est peut être un peu plus accueillante mais ne figurera pas pour autant dans le top 3 de nos endroits favoris du Guatemala.
Lever matinal encore une fois afin de prendre une lancha pour Livingston. Il fait au moins 35 degrés dès 08h du matin, après le climat tempéré de Xela nous vivons un véritable choc thermique. Le principe de la lancha est simple, elle ne part qu’une fois remplie. Et par remplie, on entend remplie au sens guatémaltèque, combien de personnes peut on entasser dans une petite barque à moteur sans couler? Du coup, nous attendrons près d’une heure et demie en transpirant à grosses gouttes que le nombre de personnes soit suffisant. Clairement, la notion du temps ici est à part, chacun attend patiemment, sans râler aucunement.

Livingston

rio_dulce_foodumonde_09

Arrivés à Livingston, nous prenons le pouls de la ville en marchant dans les rues où règne un calme tranquille. Normal, il doit bien faire 40 degrés. La population ici diffère du reste du Guatemala, composée majoritairement de Garifunas. Ils vivent un peu à l’écart du reste du pays, puisque le seul moyen de rallier la ville est par bateau depuis Rio Dulce ou Puerto Barrios. Bon, ça ne nous a pas donné envie de nous attarder plus que ça, les avis sont d’ailleurs assez partagés, mais nous voulions nous rendre compte par nous même.

Rio Dulce

Le lendemain, on reprend les sacs, direction Rio Dulce, via .. le Rio Dulce. La ballade en elle même est très agréable, on prend le temps, avec quelques arrêts photos, un arrêt auprès de sources chaudes.. près de 02 heures pour remonter le rio jusque Rio Dulce.

rio_dulce_foodumonde_06

rio_dulce_foodumonde_08
La ville en elle même ne casse pas trois pattes, c’est grosso modo un gros bout de trottoir sans trottoirs, sale et poussiéreuse. Mais nous avons quand même pu explorer un minimum les environs, d’abord pour aller se rafraîchir – ou plutôt se réchauffer plus encore – aux eaux chaudes de la Finca Paraiso: à 45 minutes en minibus de Rio Dulce, au milieu de nulle part, un spa naturel en pleine forêt. En semaine, nous n’y avons croisé que quelques locaux et des touristes japonais. C’est notre deuxième expérience d’eaux chaudes naturelles après les Fuentes Georginas, mais le temps étant beaucoup plus accablant qu’à Xela nous en avons quand même moins profité, même si le cadre à lui seul vaut la venue.

finca_paraiso_foodumonde_02

finca_paraiso_foodumonde_01
Une autre ballade sympathique à faire, c’est celle du château San Felipe, à 4km de la ville. Il est situé au milieu d’un parc où, comble du comble, les manguiers croulent tellement sous le poids des fruits qu’ils en finissent par tomber et pourrir par terre. Quel gâchis!! Le parc offre de nombreux espaces propices aux piques niques, divers points de baignade dans le lac Izabal, et même des tours en bateau, de quoi y passer un petit moment.

rio_dulce_foodumonde_01

rio_dulce_foodumonde_02
Après le Rio Dulce, nous allons remonter vers le nord : Flores et surtout Tikal, le site maya incontournable du Guatemala.

Nos impressions

Bilan mitigé, nous avons beaucoup aimé le trajet en bateau Livingston Rio Dulce, après, pour le reste, est ce la chaleur qui nous a assommée mais cette étape ne comptera pas dans nos favoris du Guatemala.

Informations pratiques

A Puerto Barrios, nous avons logé au El Caribe pour Q140 avec arrivée tardive, sdb, sans wifi. A livingston, il y a un hôtel du même nom mais nous lui avons préféré le El Viajero pour Q80 la nuit avec sdb, wifi. A Rio Dulce, nous avons pris le premier hôtel venu, le Rio Dulce, pour Q150 la nuit. Nous n’avons pas forcément mangé dans des endroits à retenir à Puerto Barrios et Livingston, surtout que j’étais un peu malade, mais à Rio Dulce, entre l’hôtel et le terminal de bus il y a un petit comedor pas mauvais du tout, trois plats au choix chaque jour pour Q20. A noter également les pizzas du Sundog Café qui nous auront fait du bien au palais.
Pour le transport, la lancha Puerto Barrios Livingston est à Q45 (30 min à très grande vitesse), et Livingston Rio Dulce Q150 (02h environ).
A Rio Dulce: pour se rendre à la Finca Paraiso, compter Q30 en bus (45 min) et Q10 l’entrée. Pour se rendre au château de San Felipe, compter Q5 en bus (10 min) et Q40 l’entrée. Les bus se trouvent au croisement avec LA rue principale, celui avec le panneau indiquant le château.

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

quatre × 3 =