Amérique Centrale Guatemala Honduras

De Coban à Copan, passage de la frontière Guatemala Honduras so easy!

Après un peu plus de trois semaines au Guatemala, il est maintenant temps d’aller voir le pays voisin, le Honduras, direction Copan!

De Coban à El Florido : enchaînement de bus et passage de la frontière

Bon, clairement, le Honduras n’a pas forcément bonne presse, et un simple coup d’oeil à la page du ministère peut dissuader d’y mettre ne serait ce qu’un orteil. Les voyageurs rencontrés jusque ici nous conseillent tous de rester cantonnés aux zones touristiques, et de garder profil droit la nuit dans les grandes villes. C’est déjà un peu ce que l’on compte faire, puisque nous allons simplement passer la frontière du côté de Copan, site majeur maya du Honduras, puis filer directement à Utila, île connue pour être le paradis des plongeurs à petit budget.
Copan, donc. Depuis Semuc Champey nous sommes retournés à Coban, et dès le lendemain de bonne heure nous avons entamé un petit périple pour nous rendre à Copan. Il y a sûrement des agences proposant le trajet, mais comme d’habitude à beaucoup plus de frais.
Il nous aura fallu près de 08h et 05 bus tout juste: d’abord, cap sur El Rancho, avec le bus première classe de Monja Blanca. La clim fonctionne, le bus est grand, confortable, les 02h de route se passent tranquillement. A El Rancho, un petit village (deux routes seulement?) nous sautons dans un bus local au confort équivalent à un chicken bus, mais ça va, nous avons chacun un siège. Arrivés à Chiquimula au bout de 01h30, un taxi ou plutôt des taxis nous sautent dessus avec des prix exorbitant en dollars, déjà que nous avons maintenant un petit côté pince à à vouloir tout négocier, mais à plus de 100 dollars pour passer la frontière ils ont choisi les mauvais pigeons. Ça sera donc l’option mini bus blindé, mais complètement blindé, mais avec l’esprit collectif, pour ma part je me retrouver à poser chaque fesse sur un tiers de strapontin de part et d’autre. C’est quand qu’on arrive ? Heureusement, 40 minutes plus tard nous changeons de bus à nouveau, pour enfin, arriver à la frontière à El Florido.
wp-1465173671711.jpeg

Première frontière de notre tour du monde. Nous commençons d’abord par changer le reste de nos quetzals à des messieurs déambulant des liasses de billets à la main. Bon en espérant que cela soit de vrais billets… Puis, tampon de sortie du Guatemala, petite marche de quelques dizaines de mètres, et tampon d’entrée au Honduras, moyennant Q30 chacun de frais (un reçu nous est donné, et la taxe est clairement affichée, donc pas d’arnaque à la fausse taxe). Ça y est, nous sommes bien au Honduras!

Visite de Copan

Un dernier bus nous emmène jusque la ville de Copan, nous cherchons alors une chambre, mais les prix sont prohibitifs près de la grande place. En s’éloignant un peu, nous posons finalement nos sacs au Marjenny, où pour L275 (10.75€) nous dormirons dans une chambre avec sdb, ventilateur, et cerise sur le gâteau piscine rafraîchissante au sein de l hôtel 🙂
Le lendemain, après quelques déboires pour réussir à retirer de l’argent – problème qui n’est pas sans rappeler Antigua-, nous visitons le site de Copan. Le site est moins spectaculaire que celui de Tikal mais il n’en est pas moins très intéressant pour qui apprécie un minimum les vieilles pierres.

Et parce que les photos valent mieux que les mots :

copan_foodumonde_05

copan_foodumonde_10

copan_foodumonde_08

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

17 + huit =